Limite d’utilisation des résistances SiC en température basse

De nombreuses applications de chauffage électrique « haute température » (au-delà de 900°C) utilisent des résistances en carbure de silicium (SiC). Cependant, les résistances SiC ne sont pas toujours adaptées dans les installations où les cycles de chauffage (et de refroidissement) sont nécessaires. Le quartz, composant majeur d’une résistance SiC, subit une transformation volumétrique autour de 570°C lorsque la température décroit.

Un passage récurent par ces régimes provoquera une série de dilatation et une contraction de la silice, exposant l’élément chauffant à une probabilité de défaillance. Le défaut sera d’abord constaté d’un point de vue électrique puisque la valeur ohmique tendra à augmenter, puis une rupture de la résistance pourra être observée par la suite.

C’est pourquoi, nous recommandons de conserver une température d’au moins 700°C dans les applications, même quand celles-ci sont en veilles ou ne produisent pas.

Gérer cette limite basse, c’est gagner en efficacité !